Publié le Laisser un commentaire

Comment entretenir un manche de couteau en corne ? Les Conseils du Coutelier #1

Pour entretenir un manche de couteau en corne, vous devez avant tout le soigner en évitant l’eau et les fortes températures. Vous pouvez également le poncer (paille de fer très fine) très doucement pour le rajeunir, et si besoin le huiler pour lui redonner du brillant. Dans cet article, nous allons voir en détails comment réussir l’entretien d’un manche en corne.

Utilisation de la corne en coutellerie

Avant d’aborder les gestes d’entretien pour votre couteau, je pense qu’il est intéressant de parler rapidement de l’utilisation de cette matière en coutellerie. En effet, il existe de nombreuses matières utilisées pour réaliser des manches de couteau comme le bois, l’os, le métal ou encore la fibre de carbone. On trouve même des manches en caoutchouc.

La corne est une matière très particulière puisqu’elle est d’origine animale et qu’elle était donc vivante en quelque sorte à un moment donnée. C’est pour cette raison qu’elle demande plus d’entretien que le métal ou la fibre de carbone. D’un autre côté, elle propose un toucher unique que beaucoup apprécient et c’est en grande partie ce qui fait son succès.

Il existe deux types de corne utilisées en coutellerie :

  • La corne dite cachée c’est à dire la partie de la corne qui est creuse et que l’on doit mettre en forme avant son utilisation. l’inconvenient est que cette corne de premier prix a tendance à reprendre sa forme originale si le couteau est exposé à une forte humidité.
  • La pointe de corne est la partie pleine de la matière dans laquelle le manche est façonné. Cette partie de la corne reste stable à une exposition à l’humidité. Seules quelques fibres sont sucesptibles de ressortir.

De part son coût et ses inconvénients d’entretien, la poignée en corne est utilisée en très grande majorité dans des pièces de coutellerie d’un certain prix. Vous ne trouverez pas de manches en corne dans votre tiroir à vaisselle, et ça vaut mieux. Comme nous allons le voir ensemble, il serait difficile d’utiliser uniquement des couteaux en corne à la maison.

Entretien de la brillance : huiler le manche en corne

Entretenir un manche de couteau en corne se fait de deux façons : en l’huilant pour la brillance et en le ponçant pour le grain. Dans tous les cas, l’entretient doit être fait en douceur, il ne faut pas abuser ni de l’huile ni du ponçage.

En effet, contrairement à ce qu’on trouve sur Internet, le manche en corne n’a pas besoin d’être huilé régulièrement, et surtout pas beaucoup. Contrairement à un manche en bois qui aura besoin d’être nourri, la corne n’a pas besoin d’absorber de l’huile.

Ainsi, si vous mettez trop d’huile, la corne va gonfler et votre couteau ne ressemblera plus à rien. Dommage !

Le choix de l’huile n’est pas compliqué, choisissez simplement une huile de qualité faite pour ça, comme de l’huile de lin. Vous pourrez trouver facilement ce genre d’huile dans les commerces de bricolage. Tant que vous restez sur une huile qui convient au traitement du bois, tout roule.

Pour huiler la corne, la clé est d’utiliser très peu d’huile. Aussi peu que possible pour juste rafraîchir son brillant, sans que l’huile pénètre dans la corne. Il vaut donc mieux imprégner très légèrement un chiffon avec l’huile, puis frotter le chiffon sur le manche pour le nourrir doucement.

Capture d’écran tiré de https://youtu.be/60FFb0d9Mjk

Entretien de la texture : poncer la corne

Si votre manche commence à se faire vieux et que sa texture commence à en pâtir, vous allez devoir restaurer un petit peu le grain de la corne. Dans ce cas, tout commence encore au magasin de bricolage. Trouvez du papier à poncer ou de la paille de fer avec un grain le plus fin possible. Ensuite, poncez délicatement le manche de votre couteau pour enlever toutes les saletés et aspérités qui se sont formées au fil des années.

On insiste ici sur le “délicatement”. Sauf si votre couteau est en très mauvais état, pas besoin de le poncer beaucoup. Prenez votre temps et vérifiez régulièrement le grain du manche en passant le pouce dessus. S’il est lisse, arrêtez de poncer puis frottez le avec un chiffon doux ou pour les mieux équipés avec une frotte coton.

Capture d’écran tiré de https://youtu.be/D8hm3XkJAc8

Prendre soin de son couteau en corne

Nous avons vu comment restaurer et comment entretenir un couteau avec un manche en corne au quotidien. Ceci dit, le plus important est avant tout de savoir comment en prendre soin !

Si vous huilez votre couteau tous les mois mais qu’il a doit à un passage au lave-vaisselle par semaine, il va quand même finir cassé rapidement.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la corne, comme le bois, est une matière qui supporte mal l’humidité et la chaleur. Alors imaginez un lave-vaisselle, c’est vraiment le pire des combos pour cette matière.

Finalement ce n’est pas très compliqué : pas de lave-vaisselle, et lorsque vous lavez votre couteau à la main, évitez de le plonger sous l’eau, ça ne lui fera aucun bien. Pensez également à le sécher avec un chiffon après le lavage si possible.

Le cas du manche de couteau en corne qui suinte

Parfois, après avoir acquis un couteau avec un manche en corne, on peut s’apercevoir que celui-ci “suinte”. C’est une plainte assez classique qui arrive souvent pour de vieux couteaux de table en corne. Parfois, les gens pensent que la corne rend de l’huile, mais en réalité c’est complètement faux.

Dans tous les cas de manches qui coulent que nous avons pu voir à la Coutellerie du Vieil Antibes, les couteaux n’étaient pas en corne mais en plastique qui imite la corne. Ce vieux plastique de plusieurs dizaines d’années, en vieillissant, commence à suinter par une réaction chimique que nous n’expliquerons pas ici.

Ce n’est donc pas de l’huile qui suinte du manche, mais le résultat de la détérioration d’un vieux plastique. Pas très engageant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *