Publié le Laisser un commentaire

Le mécanisme de verrouillage frame-lock des couteaux pliants – Au coeur des lames #2

Bonjour à tous ! Aujourd’hui nous continuons notre série d’articles « Au coeur des lames » en discutant cette fois du mécanisme de verrouillage bien connu : le frame lock.

Le frame lock est un mécanisme de verrouillage que l’on trouve souvent dans les couteaux pliants. Il est similaire au liner lock, à la différence que le ressort est découpé dans le châssis du couteau. Dans cet article, nous allons analyser ce système de verrouillage et mettre à plat ses avantages et ses inconvénients.

À quoi sert le frame lock ?

Comme nous l’avons dit plus haut, le framelock sert à verrouiller l’ouverture d’un couteau pliant. En ouvrant la lame, une partie du manche va se “contracter” afin d’empêcher que la lame se referme. Ceci sécurise l’utilisateur car la lame ne pourra pas se refermer sur ses doigts par accident, il faut activement déverrouiller le système pour pouvoir refermer la lame.

Comment est composé un frame lock ?

La structure d’un verrouillage frame lock est très simple. Le manche est découpé de façon à inclure le ressort, qui a pour rôle de bloquer la lame au niveau de son talon. Pour comprendre tout ça, rien ne vaut un exemple.

Sur ce couteau P.E.C.K. on voit très bien ce système en action grâce à son design très minimaliste.

Sur la photo ci-dessus, vous voyez ainsi que le manche est découpé de façon à y inclure le ressort (1). La lame n’étant pas encore ouverte ici, il est encore “coincé” sous la lame. Le talon de celle-ci (2) est donc au dessus du ressors, le couteau n’est pas verrouillé.

Cependant, lorsqu’on ouvre complètement la lame, le ressort a la place qu’il lui faut pour “remonter” et il se positionne de façon à bloquer la lame au niveau de son talon, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus. Pour refermer la lame, il faudra donc appuyer sur le ressort en poussant doucement la lame. Elle se replacera au-dessus du ressort et permettra de refermer le couteau de poche.

Il existe une foule de variante de ce système, mais le principe reste le même : une partie du manche fait office de ressort, et vient bloquer la lame en position ouverte en se calant sous son talon.

Et le liner lock alors ?

Le liner lock est un système de verrouillage très similaire et est d’ailleurs plus populaire que le frame lock. Dans le liner lock, une platine est spécifiquement utilisée pour jouer le rôle de ressort, on n’utiliser pas le manche directement. Ceci permet de faire un système de verrouillage tout aussi sûr, mais bien plus discret.

Le couteau Fox ci-dessous est un parfait exemple de couteau utilisant un système de verrouillage liner lock. Comme vous le voyez, le ressort (1) est une platine très discrète placée entre les plaquettes du manche.

Quel est le système de verrouillage le plus sûr ?

Les débats n’ont jamais cessés sur ce sujet. Les deux mécanismes sont très sûrs. Ce qui fera une réelle différence sera l’habileté avec laquelle ces mécanismes seront réalisés. Un système de verrouillage low-cost et bâclé pourra ainsi être moins sûr qu’un système de verrouillage réalisé pour être durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *